Traitement endodontique

Le principe de dévitalisation d'une dent consiste à vider les substances vivantes contenues à l'interieur d'une dent.

Le dentiste va ainsi, retirer la pulpe de la dent, les vaisseaux et le nerf, c'est pourquoi on parle de dévitalisation. 

La dévitalisation est également appelée traitement canalaire (lié à un canal organique) ou traitement endodontique (lié aux tissus de la dent).

La dévitalisation d'une dent est nécessaire lorsqu'une carie s'est attaquée en trop grande profondeur à la dent, c'est-a-dire, lorsqu'elle a attaqué la pulpe. Les caries attaquent d'abord l'émail de la dent, puis la dentine pour enfin arriver à la pulpe.

Lorsque la pulpe est touchée, les risques d'inflammations et de nécroses sont grands. C'est d'ailleurs ce qui est à l'origine des rages de dents.

La dévitalisation sert donc à éviter la propagation d'une telle infection à d'autres endroits du corps du fait de la circulation sanguine.

Il est également possible de devoir dévitaliser une dent suite a un traumatisme tel qu'une chute ou un accident, qui aurait entrainé la fracture d'une ou plusieures dents. En effet, lorsque les dents sont brisées de moitié, la partie vivante (pulpe, nerf...) risque de s'infecter à l'exposition à l'air libre et aux divers aliments mastiques.

La dévitalisation est généralement dans ce cas, la première étape de la pose d'un pivot et d'une couronne.

Le dentiste va dans un premier temps retirer le tissu infecté à l'intérieur de la dent. A la suite de cette procédure, une désinfection de l'intérieur de la dent est nécessaire, puis le vide de la dent est comblé par un matériau d'obturation canalaire antiseptique et une obturation reconstituant l'anatomie de sa couronne.

La dent reste sur l'arcade, elle est simplement inerte. Cependant, la dent est fragilisée par cette dévitalisation du fait qu'elle ne soit plus vivante. Cela peut entrainer des plus grands risques de la cassser, un changement de coloration.

Il est donc couramment prévu de poser des pivots et une couronne, afin de la protéger et d'eviter des désagrements d'ordre esthetique.